Wiki Nostradamus
Advertisement

Left.png Wiki_Nostradamus

Read in English (Lu en anglaise)

Centurie II Right.png

Centurie I est la première Centurie de Nostradamus, imprimée pour la première fois le 4 mai 1555 à Lyon par Macé Bonhomme. Cette première édition contenait la préface de César et de 353 quatrains. Une réimpression a été fait par Bareste en 1840, l’original a malheureusement été perdu.

Centurie I[]

1
Estant assis de nuict secret estude,
Seul reposé fus la selle d'airain;
Flambe exigue sortant de solitude
Feit proferer qui n'est à croire en vain.
2
La verge en main mise au milieu des branches,
De l'onde il moulle le limbe & le pied,
Vn peur & voix fremissent par les manches,
Splendeur diuine, le diuin pres s'assied.
3
Quand la lictiere du tourbillon versee
Et seront faces de leurs manteaux couuerts,
La republique par gens nouueaux vexee,
Lors blancs & rouges iugeront à l'enuers.
4
Par l'vniuers sera fait vn Monarque,
Qu'en paix & vie ne sera longuement,
Lors se perdra la piscature barque,
Sera regie en plus grand detriment.
5
Chassez seront sans faire long combat,
Par le pays seront plus fort greuez :
Bourg & Cité auront plus grand debat
Carcas, Narbonne, auront cœurs esprouvez,
6
L'œil de Rauenne sera destitué,
Quand à ses pieds les aisles failliront,
Les deux de Bresse auront constitué,
Turin, Verseil, que Gaulois foulleront.
7
Tard arriué l'execution faite,
Le vent contraire, lettres au chemin prinses
Les coniurez quatorze d'vne fecte,
Par le Rosseau senez les entreprinses.
8
Combien de fois prinse Cité solaire,
Seras, changeant les loi barbares & vaines
Ton mal s'approche, plus seras tributaire,
Le grand Hadrie recouurira tes vaines.
9
De l'Orient viendra le cœur Punique,
Facher Hadrie & les hoirs Romulides,
Accompagné de la classe Libique
Trembler Mellites, & proches Isles vuides.
10
Serpens transmis dans la cage de fer,
Oú les enfans septains du Roy sont pris
Les vieux & peres sortiront bas d'enfer,
Ains mourir voir de son fruict mort & cris.
11
Le mouuement de sens, cœur, pieds & mains
Seront d'accord, Naples, Leon, Secile.
Glaiues, feux, eaux, puis aux nobles Romains
Plongez, tuez, morts par cerueau debile.
12
Dans peu dira fauce brute fragile,
De bas en haut, efleué promptement,
Puis en intant desloayale & labile,
Qui de Veronne aura gouuernement.
13
Les exilez par ire, haine intestine
Feront au Roy granp'coniuration,
Secret mettront ennemys par la mine,
Et ses vieux siens contre eux sedition.
14
De gens esclaue, chansons, chants & requestes
Captifs par Princes & Seigneur aux prisons.
A l'aduenir par idiots sans testes,
Seront receus par diuins oraisons.
15
Mars nous menasse par sa force bellique,
Septante fois fera le sang espandre,
Auge & ruyne de l'Ecclesiastique,
Et plus ceux qui d'eux rien voudront entendre.
16
Faux à l'estang, ioint vers le Sagittaire.
En son haut auge de l'exaltation
Peste, famine, mort de main militaire,
Le Siecle approcher de renouation.
17
Par quarante ans l'iris n'apparoistra.
Par quarante ans tous les iours fera veu
La terre aride en siccite croistra
Et grands deluges quand sera apperceu.
18
Par la discorde negligence Gauloise,
Sera passage à Mahommet ouuert
De sang trempé la terre & mer Senoyse
Le port Phocen de voiles & nefs couuert.
19
Lors que Serpens viendront à circuir l'are
Le sang Troyen vexé par les Espagnes,
Par eux grans nombre en sera faicte rare,
Chef fuit, caché aux mares dans les saignes.
20
Tours, Orleans, Bloys, Angers, Reims, Nantes,
Citez vexez par subit changement,
Par langues estranges seront tendues tentes
Fleuues, dards, renes, terre & mer tremblement
21
Profonde argille blanche nourrir rocher
Qui d'vn abysme y stra lacticineuse :
En vain troubles ne l'oseront toucher,
Ignorans estre au fond terre arguilleuse.
22
Ce que viura & n'ayant aucun sens,
Viendra leser à mort son artifice.
Authun, Chaalon, Langres & les deux Sens,
La gresle & glace fera grand malefice.
23
Au maoys troisiesme se leuant du Soleil,
Sanglier, Liepard au champ Mars pour combattre
Liepard laissé, au ciel extend son œil,
Vn Aigle autour du solei voir s'esbatre.
24
A Cité neufue pensif pour condamner,
L'oysel de proye au ciel, se vient offrir
Apres victoire à captifs pardonner,
Cremone & Mantoue grand maux aura à souffrir.
25
Perdu, trouué, caché de si long siecle,
Sera pasteur demy Dieu honoré,
Ains que la Lune acheue son grand cycle,
Par autres vieux sera deshonoré.
26
Le grand du foudre tombe d'heure diurne,
Mal & predit par porteur postulaire,
Suyuant presage tombe d'heure nocturne
Conflit, Reims, Londres, Etrusque pestfere.
27
Dessous de chaine Guien du Ciel frappé,
Non loing de là, caché le thresor,
Qui par long siecles auoit esté grappé,
Trouué mourra, l'œil creué de ressort.
28
La tour de Bouq craindra fuste Barbare
Vn temps, long temps apres barque hesperique,
Bestail, gens, meubles tuous deux ferot grand'tare
Taurus & Libra quelle mortelle picque.
29
Quand le poisson terrestre, & aquatique
Par forte vague au grauier sera mis,
Sa forme estrange, suaue & horrifique,
Par mer aux murs bien tost les ennemys.
30
La nef estrange par le tourment marin
Abordera pres de port incogneu,
Nonobstant signes du rameau palmerin,
Apres mort, pille, bon auis tard venu.
31
Tant d'ans les guerres, en Gaule dureront
Outre la course du Castulon Monarque,
Victoire incerte trois grands courouneront
Aigle, Coq, Lune, Lyon, Soleil en marque.
32
Le grand empire sera tost translaté
En lieu petit, qui bien tost viendra croistre
Lieu bien infime, d'exigué comté.
Ou au milieu viemdra poser son Sceptre.
33
Pres d'vn grand pont de plaine spacieuse,
Le grand lyon par forces Cesarees
Fera abbatre hors cité rigoureuse
par effroy porte luy seront resserrees.
34
L'oyseau de proye volant à la fenestre,
Auant conflit fait aux François parure.
L'vn bon prendra, l'autre ambigue sinistre,
La partie foible tiendra par bonne augure.
35
Le Lyon ieune, le vieux surmontera,
En champ bellique par singuliere duelle,
Dans cage d'or les yeux luy creuera,
Deux classes vne, pour mourir mort cruelle.
36
Tard le Monarque se viendra repentir,
De n'auoir mis à mort son aduersaire,
Mais viendra bien à plus haut consentir,
Que tout son sang par mort fera deffaire.
37
Vn peu deuant que le Soleil s'esconse
Conflit donné, grand peuple dubieux,
Profigez, port marin ne faict response
Pont & sepulchre en deux estranges lieux.
38
Le Sol & l'Aigle au victeur paroistront,
Response vaine au vaincu l'on asseure,
Par cor, ne cris harnois n'arresteront
Vindicte paix, par mort l'acheue à l'heure.
39
De nuict dan le lict le supresme estrangle
Pour trop auoir subiourné blond esleu
Par trois l'Empire subroge exancle,
A mort mettra carte, pacquet ne leu.
40
La trombe fausse dissimulant folie,
Fera Bisance vn changement de loix,
Hystra d'Egypte qui veut que l'on deslie
Edict changeant monnoyes & alloix.
41
Siege en Cité & de nuict assaillie
Peu eschappez non loing de mer conflit,
Femme de ioye, retours fils defaillie,
Poison & lettte cachée dans le olic.
42
Les dix Kalendes d'Auril de fait Gotique
Ressuscité encor par gens malins,
Le feu estaint, assemleee diabolique,
Cerchant les os du d'Amant & Pselin,
43
Auant qu'aduienne le changement d'Empire,
Il aduiendra vn cas bien merueilleux,
Le champ mué, le piller de Porphire
Mis translaté sur le rocher noisleux.
44
En bref seront de retour sacrifices,
Contreuenans seront mis à martyre,
Plus ne seront Moines, Abbez, Nouices,
Le miel sera beaucoup plus cher que cire.
45
Secteur de sectes grand peine au delateur,
Beste en Theatre, dressé le ieu scenique,
Du faict inique ennobly l'inuenteur,
Par sectes, monde confus & scismatique,
46
Tout aupres d'Aux, de Lectore & Mirande,
Grand feu du Ciel en trois nuicts tombera,
Cuase aduiendra bien stupende & mirande,
Bien peu apres la terre tremblera.
47
Du Lac Leman, les sermons fascheront.
Des iours seront reduicts par les sepmaines,
Puis mois, puis an, puis tous deffailliront
Les Magistrats damneront les loix vaines.
48
Vingt ans du regne de la Lune passez,
Sept mil ans autre tiendra sa Monarchie :
Quand le Soleil prendra ses iours lassez,
Lors accomplit & mine ma prophetie.
49
Beaucoup, beaucoup auant telles menees,
Ceux d'Orient, par la vertu Lunaire,
L'an mil sept cens seront grands emmenees,
Subiugant presque le coing Aquilonaire.
50
De l'aquatique triplicité naistra,
D'vn qui fera le Ieudy pour sa feste.
Son bruit, los, regne, sa puissance croistra,
Par terre & mer,aux Oriens tempeste.
51
Chef d'Aries, Iupiter & Saturne,
Dieu eternel quelles mutations !
Puis apres long siecle son malin temps
(tetourne,
Gaule & Italie, quelles emotions.
52
Les deux malins de Scorpion conioints,
Le grand Seigneur meurtry dedans sa salle,
Peste à l'Eglise par le nouueau Roy ioints,
L'Europe basse & Septentrioanle.
53
Las qu'on verra grand peuple tourmenté,
Et la Loy saincte en totale ruyne,
Par autres loix toute la Chrestienté,
Quand d'or, d'argent trouue nouulelle mine.
54
Deux reuolts faits du malin falcigere
Du regne & siecles fait permutation,
Le mobil signe en son endroit s'ingere,
Aux deux esguax & d'inclination.
55
Soubz l'opposite climat Babylonique,
Grande sera de sang effusion,
Que terre & mer, air, Ciel sera inique,
Sectes, faim, regnes, pestes, confusion,
56
Vous verrez tost & tard faire grand change
Horreurs extresmes & vindications,
Que si la Lune conduite par son ange,
Le ciel s'approche des inclinations.
57
Par grand discord la trombe tremblera,
Accord rompu, dressant la teste au ciel,
Bouche sanglante dans le snag nagera,
Au sol sa face oingte de laict & miel.
58
Trenché le ventre, naistra auec deux teste
Et quatre bras, quelques sna entiers viura
Iour qui Alquilloye celebrera ses festes,
Fousssan, Thurin, chef Ferrare suyura.
59
Les exilez deportez dans les Isles,
Au changement d'vn plus cruel Monarque,
Seront meurtris, & mis deux des scintilles
Qui de parler ne seront esté parques,
60
Vn Empereur naistra pres d'Italie,
Qui à l'Empire sera vendu bien cher,
Diront auec quels gens il se ralie
Qu'on trouuera moins Prince que boucher.
61
La republique miserable infelice,
Sera vastée du nouueau Magistrat,
Leur grand amas de l'exil malefice,
Fera Sueue rauir leur grand contract.
62
La grande perte laslque feront les lettres
Auant le cicle de laton a parfaict,
Feu, grand deluge, plus par ignares sceptres
Que de long siecle ne se verra refaict.
63
Les fleaux passees diminué le monde,
Long-temps la paix, terres inhabitees.
Seur marchera par le ciel, terre, mer & onde,
Puis de nouueau les guerres suscitees.
64
De nuict soleil penseront auoir veu,
Quand le pourceau demy homme on verra,
Bruit, chant, bataille au Ciel battre apper ceu
Et bestes brutes à parler on orra.
65
Enfant sans mains, iamais veu si grand foudre
L'enfant Royal au ieu d'esteuf blessé :
Au puy brisez, fulgures allant moudre,
Trois sur les chaines par le milieu troussé.
66
Celuy qui lors portera les nouuelles,
Apres vn peu il viendra respirer,
Viuiers, Tournon, Montferrant & Pradelles,
Gresle & tempeste, les fera suospirer.
67
La grand famine que ie sens approcher,
Souuent tourner puis estre vniuerselle,
Si grande & longue qu'on viendra arracher,
Du bois racine, & l'enfant de mamelle.
68
O quel horrible & malheureux tourment !
Trois innocens qu'on viendra à liurer,
Poison suspecte, mal garde tradiment,
Mis en horreur par bourreaux enyurez
69
La grand montagne ronde de sept estades,
Apre???s paix, guerre, faim, inondation,
Roulera loing, abysmant grand contrades,
Mesmes antigues, & grand fondation.
70
Pluye, faim, guerre, en Perse non cessee,
La foy trop grande trahyra le Monarque
Par la finie en Gaule commencee,
Secret augure pour à vn estre parque.
71
La Tour Mariue trois fois prinse & reprinse
Par Espagnols, Barbares, Ligurins,
Marseille & Aix, Arles par ceux de Pise
Vast, feu, fer, pille, Auignon des Thurins.
72
Du tout Marseille des habitans changee
Course & pour fuitte iusques pres de Lyon.
Narbon, Tholoze par Bordeaux outragee,
Tuez, captifs, presque d'vn million,
73
France à cinq parts par neglect assaillie
Tunys, Argiels esmeuz par Persiens,
Leon, Seuille, Barcelone faillie
N'aura la classe par les Venitiens.
74
Apres seiourné vogueront en Epire
Le grand secours viendra vers Antioche,
Le noir poil crespe tendra fort à l'Empire
Barbe d'airain le rostira en broche.
75
Le tyran Siene occupera Sauone,
Le fort gaigné tiendra classe marine,
Les deux armées par la marque d'Ancone
Par effrayeur le chef s'en examine.
76
D'vn nom farouche tel proferé sera,
Que les trois sœurs auront fato le nom :
Puis grand peuple par langue & fait duira,
Plus que nul autre aura bruit & renom.
77
Entre deux mers dressera promontoire
Que puis mourra par le mords du cheual,
Le sien Neptune pliera voille noire,
Par Calpte & classe aupres de Rocheual.
78
D'vn chef vieillard naistra sens hebeté,
Degenerant par sçauoir & par armes :
Le chef de France par sa sœur redouté,
Champs diuisez, concedez aux gens d'armes.
79
Bazax, Lectore, Condon, Ausch, Agine,
Esmeus par loix, querelles & monopole,
Car Bourd, Thoulouse, Bay mettra enruyne
Renouueller voulant leur tauropole.
80
De la fixiesme claire splendeur celeste,
Viendra tonner si fort eu la Bourgongne :
Puis naistra monstre de tres-hydeuse beste,
MArs, Auril, May, Iuin, grand charpin & rongne
81
D'humain troupeau neuf seront mis à part :
De iugement & conseil separees,
Leur sort sera diuisé en depart,
Cap (Kappa), Thita, Lambda morts, bannis esgarez,
D'humain troupeau neuf ƒeront mis à part,
82
Quand colomnes de bois grande tremblee
D'auster conduicte couuerte de rubriche,
Tant vuidera dehors vne assemblee,
Trembler Vienne & le pays d'Austriche.
83
La gent estrange diuisera butins
Saturne & Mars son regard furieux,
Horrible strage aux Toscans & Latins,
Grecs qui seront à frapper curieux.
84
Lune obscurcie aux profondex tenebres,
Son frere passe de couleur ferrugine :
Le grand caché long temps soubs les tenebres,
Tiendra fer dans la playe sanguine.
85
Par la response de Dame, Roy troublé,
Ambassadeurs mespriseront leur vie,
Le grand ses freres contrefera doublé,
Par deux mourront ire, haine, enuie.
86
La grande Royne qaund se verra vaincue
Fera excez de masculin courage :
Sur cheual fleuue passera toute nué,
Suitte par fer, à soy fera outrage.
87
Ennosigée feu du centre de terre,
Fera trembler autour de Cité neufue :
Deux grands rochers long temps ferôt la guerre,
Puis Arethusa rougira nouueau Fleuue.
88
Le diuin mal surprendra le grand Prince,
Vn peu deuant aura femme espousee:
Son puy & credit à vn coup viendra mince,
Conseil mourra pour la teste rasee.
89
Toust ceux de Ilerde seront dedans Moselle
Mettans à mort tous ceux de Loyre & Saine,
Secours marin viendra pres d'haute velle,
Quand l'Espagnol ouurira toute veine.
90
Bourdeaux, Poitiers, au son de la campane,
A grande classe ira iusques à l'Angon,
Contre Gaulois sera leur tramontane,
Quand monstres hydeux naistra pres d'Orgon,
91
Les Dieux feront aux humains apparence,
Ce qu'ils seront autheurs de grand conflit.
Auant ciel veu serain, espee & lance
Que vers main gauche sera plus grand afflict,
92
Sous vn la paix par tout sera clamee
Mais non long temps, pille & rebellion
Par refus, ville, terre & mer entammee,
Morts & captifs, le tiers d'vn milion.
93
Terre Italique pres des monts tremblera,
Lyon & Coq; non trop confederez,
En lieu de peur, l'vn l'autre s'aidera,
Seul Castulon & Celtes moderez.
94
Au port Selin le tyran mis à mort,
La liberté non pourtant recouuree
Le nouueau Mars par vindicte & remort,
Dame par la foere de frayeur honoree.
95
Deuant monstier trouué enfant besson
D'heroicq sang de moyne vestutisque,
Son bruit par secte, langue & puissance son,
Qu'on dira soit efleué le Vopisque, Celuy
96
Celuy qu'aura la charge de destruire
Temples & fectes changees par fantasie,
Plus aux rochers qu'aux viuans viendra nuyre,
Par langue ornee d'oreilles ressaisies.
97
Ce que fer, flamme, n'a sceu paracheuer,
La douce langue au conseil viendra faire
Par repos, songe, le Roy fera resuer,
Plus l'ennemy en feu, sang militaire.
98
Le chef qu'aura conduit peuple infiny
Loing de son ciel, de mœurs & langue estrange
Cinq mil en Grete, & Thessale finy,
Le chef fuyant sauué en la marine grange,
99
Le grand Monarque qui fera compagnie,
Auec deux Roys vnis par amitié,
O quel souspir fera la grande mesnie,
Enfans Narbon à l'entour quel pitié.
100
Long temps au ciel sera veu gris oyseau,
Aupres de Dole & de Tosquane terre,
Tenant au bec vn verdoyant rameau
Mourra tost grand, & finira la guerre.
Advertisement